Sur le RING

Zemmour : "Berlusconi, pourquoi tant de haine ?"
16/12/2010 - OUTREMONDE

Toutes les réactions (3)

1. 17/12/2010 19:59 - Ichbinrodolphe

IchbinrodolpheLa gauche en France et ailleurs a en effet le "génie " de jouer sur des tableaux terriblement contradictoires sans risquer le ridicule ni la sanction des média ,ils ont tout ça bien en main :adeptes forcenés de la liberté sexuelle contre l'ordre moral hypocrite réac et facho ils se gaussent du Pape dont la fonction ne consiste quand même pas à vanter les mérites des préservatifs ,mais joue les vertus outragées lorsque Berlusconi passe à la pratique pour le coup pas du tout hypocrite et s'en vante (faudrait savoir ce que vous voulez!); champions de l'athéisme agressif et militant ils évoquent avec des sanglots dans la voix les fidèles "(si, si )musulman qui prient les pauvres dans le froid et la neige faute de mosquée qu'ils se proposent du coup ,de leur construire à tour de bras .dans le même temps ces joyeux potaches ne manquent pas de se foutre de votre gueule (crôa crôa )si vous racontez faire le carême tout en s'esbaudissant sur le dernier reportage sur le ramadan et les nécessaires aménagements d'horaires pour les fidèles (les mêmes);on retrouvera aussi le foot ,sport de beaufs avinés lorsque l'équipe était par trop unicolor devenu spectacle indépassable de la-joie-de-vivre-ensemble lorsqu'elle se mua enfin en communauté multiculturelle (le multi échappant à vrai dire à l'évidence et le culturel révélé le plus souvent par un doigt ou plusieurs !)On pourrait continuer toute la nuit ,tant tout ce que la gauche touche se transforme en or alors que le caca guette l'adversaire qui le pauvre touche pourtant la même chose ;un conseil ,n'aimez rien de ce qu'ils aiment !!!!!!!!!!

2. 19/12/2010 17:47 - Judex

JudexIl serait plus simple de rayer définitivement les termes "gauche" et "droite" du vocabulaire des sensibilités politiques. On sait tous aujourd'hui qu'ils n'ont plus de sens, ou sont pour le moins trop étriqués et limitatifs pour qualifier un parti, un courant d'idées ou une orientation politique. La complexité des enjeux politique à engendré une dysléxie qui fini par réduire ces notions à un écran de fumée qui ne cache même plus la démagogie et les ambitions électoralistes de ceux qui les employent. Ces termes ne servent plus qu'à insulter ou réduire un individu ou un groupe. On sera toujours le "de gôche" ou le "de droite" de quelqu'un, quoi qu'on dise.

3. 20/12/2010 10:18 - Ichbinrodolphe

Ichbinrodolphe@judex :entièrement d'accord ,mais au delà de la nécessité de modifier les termes ,justifiés encore en partie par l'héritage historique, c'est peut être le système lui même qui est à bout de course puisqu'il est tout de même vieux de 2 siècles et plus ! Ici comme ailleurs Darwin devrait s'imposer au moins à ses thuriféraires ...

réagissez, commentez, publiez, vous êtes sur le ring



Veuillez saisir le code Anti-Robot, ce code sert à vérifier que vous n'êtes pas un Robot.