Sur le RING

Villepin à cheval sur Jeanne d'Arc

SURLERING.COM - CULTURISME - par Maximilien Friche - le 09/01/2012 - 4 réactions - Facebook Twitter Wikio print.jpg, 760B

Pour fêter ses 600 ans, Jeanne d'Arc a eu le droit à un véritable concours de compliments. Il y a d'abord eu celui de Nicolas Sarkozy qui l'a nommée "symbole de notre unité", depuis la petite ville de Vaucouleurs, lieu où Jeanne a lancé en 1429 sa campagne victorieuse contre les Anglais, la reconquête. Le lendemain, ce sont les Le Pen, père et fille, qui ont honoré la mémoire de la pucelle, place des Pyramides à Paris. Dans cette guerre d'héritage, Marine a lancé à l'adresse du président : « Il faut qu’il sache que j’ai des convictions plus fortes, que j’ai un cœur plus pur et que j’ai des jambes plus longues et, par conséquent, il va avoir beaucoup de mal, je crois, à me rattraper.» Elle ne manque pas d'esprit, mais il fallait y ajouter du lyrisme. Ce dernier est venu par Dominique de Villepin sous la forme d'une jolie ode. Dans la guerre des petites phrases, le poète s'est senti appelé à la rescousse de la pucelle refroidie.




Le poète a toujours raison

On n'apprend pas à Dominique de Villepin à rédiger des compliments, ni pour la fête des mères, ni contre la guerre en Irak, encore moins pour l'anniversaire de l'héroïne des français. Il a pris sa plus belle plume, il l'a trempée dans sa gorge chaude et toujours émue et, a posé ses mots de paix, de réconciliation de tous les Français par delà les récupérations politiciennes des uns et des autres. Mais, de qui se moque-t-on ?
« Jeanne la folle, Jeanne la sainte, Jeanne la digne ; Jeanne la bergère, Jeanne la guerrière, Jeanne du peuple et Jeanne du roi sans sacre, Jeanne l'émancipée, la persécutée, la résistante, Jeanne des humbles, des désespérés et des jours de gloire, Jeanne des heures sombres, des sursauts et des défaites qui se transforment en victoires, Jeanne relapse et donc Jeanne courage. Jeanne de gauche et Jeanne de droite. D'hier et d'aujourd'hui, de personne et de tout le monde. Que te font-ils dire, Jeanne que l'on brûla verte, petite Jeanne de France, Jeanne de tous les Français ? » (1)
"Si on pouvait ne pas tomber dans le pathétique...", pourrait répliquer Luchini avec les mots de Yasmina Reza dans Art. (2) Qu'on se le dise, avant de le railler, Dominique de Villepin a permis de réhabiliter Jeanne d'Arc. Il l'a sauvée, il sauve sa mémoire et donc l'histoire de France. Pourquoi nommerait-on niaiserie ce qui n'est qu'esprit chevaleresque ? On ne peut pas rire de tout. Souvenons-nous, il y a d'abord eu le discours à l'ONU le jour de la Saint Valentin en 2003, et il y a maintenant le poème adressé à sa Jeanne. Dominique, c'est le printemps des poètes incarné, la bonne conscience en chair et en os, les droits de l'homme personnifiés, le troubadour d'un vieux pays d'un vieux continent qui revient de temps à autre, aux heures les plus graves, faire la morale au PPF (paysage politique français.)

Mister France


Villepin ne récupère bien sûr pas Jeanne d'Arc comme les autres, néanmoins, il est tout de même candidat comme les autres. Mais où est-il ? Qu'incarne-t-il ? Nous savons que Villepin est de droite, il n'est pas du centre. Il n'est pas libéral non plus et encore moins de la droite populaire. Il n'est pas spécialement catho, il n'est pas souverainiste. Bien sûr, il se dit gaulliste, mais tout en étant européiste. Bref, il est, comme Sarkozy, au cœur de l'UMP. Il se situe au cœur de sa majorité, celle qui est à venir.

Qu'apporte alors sa participation à la présidentielle ? Villepin, c'est avant tout une candidature de mannequinat. C'est donc sur ses différences de style avec Sarkozy qu'on le juge. Faux aristocrate, mais vrais bonnes manières, très classe, poli, posé, propre sur lui. Il est celui qu'il est flatteur d'élire, il est celui dont on ne peut jamais avoir honte, il est celui qui ne peut pas se tromper. Ce doit être fatiguant d'avoir toujours raison... C'est donc le candidat idéal de la ménagère de moins de 50 ans.

Pendant ce temps Jeanne s'incarne


"Jeanne bouleverse et émeut parce qu'elle incarne le principe sacral de l’insoumission totale qui anime la grande communauté des cœurs insurrectionnaires, ceux qui refusent d’imaginer que la vraie vie pourrait se confondre avec les réussites sociales des lois mondaines du pouvoir de l’argent." peut-on lire vendredi dernier sur le site de la Contrelittérature (3). Cela donne beaucoup moins envie de rire et de donner dans l'ironie facile. J'aurais d'ailleurs bien aimé que Villepin nous explique certains mots choisis pour son ode. Qu'il nous détaille un peu ce que signifie pour lui "Jeanne la Sainte" par exemple... Et pendant ce temps à Orléans, selon la coutume, on a choisi une jeune fille pour incarner la Pucelle d'Orléans toute l'année et notamment lors de la grande reconstitution historique du 29 avril, jour où Jeanne d'Arc est entrée dans la ville pour chasser les Anglais. En 2012, ce sera Pauline Finet, une jeune fille brune de 17 ans en terminale ES (économique et sociale) au lycée privé Saint-Charles d'Orléans. La tradition est finalement toujours d'une très grande fraîcheur.



(1) http://www.republiquesolidaire.fr/9828-lode-a-jeanne-darc-de-villepin-06012012/
(2) ART - Yasmina REZA - Editions Magnard - ISBN-10: 221075447X
(3) http://talvera.hautetfort.com/archive/2012/01/06/jeanne-d-arc-imposture-politique-ou-verite-historique.html



Toutes les réactions (4)

1. 09/01/2012 21:07 - MARCOWICH

MARCOWICHAprès le jeune éphèbe de l'UMP, voici le grand escrogriphe de Villepin. Décidément Ring se surpasse.

2. 10/01/2012 23:47 - FRICHE

FRICHEJ'espère que nos lecteurs gardent le sens de l'ironie...

3. 11/01/2012 08:03 - Corsica

CorsicaBel article (ne dit-on pas les "vraiEs bonnes manières" ?).

4. 02/02/2013 23:03 - mag

mag Je garde le sens de l'ironie ... Cet homme D.De Villepin ne représente absolument rien pour moi ! Par contre, le fait, que le FN chaque année honore ce jour ,me plait bien !

Ring 2012
Maximilien Friche par Maximilien Friche

Directeur littéraire aux éditions Ring. Ring Wall of Fame.

Dernière réaction

Après le jeune éphèbe de l'UMP, voici le grand escrogriphe de Villepin. Décidément Ring se surpasse.

MARCOWICH09/01/2012 21:07 MARCOWICH
Tout sur
Articles les plus lus
  • Les excuses publiques de Causeur à David SerraLes excuses publiques de Causeur à David Serra

    Publié sur Causeur.fr le 11 décembre 2013, un an après le conflit entre l'auteur de Satellite Sisters et l'éditeur. Les éditions Ring annoncent à leur tour la fin du contentieux avec Maurice...

  • Vous n'en avez pas marre du "Petit Grégory"© ?Vous n'en avez pas marre du "Petit Grégory"© ?

      On en a tous assez de prendre connaissance dans les médias déchaînés des énièmes rebondissements de l'affaire... qui semble ne jamais vouloir se terminer. De loin, du Zimbabwe par exemple,...

  • Droit de réponse aux désinformations de Maurice DantecDroit de réponse aux désinformations de Maurice Dantec

    [ Addenda du 11 décembre 2013 :Les excuses publiques du Magazine Causeur à David Serra : http://www.causeur.fr/nos-excuses-a-david-serra-et-aux-editions-ring,25362David Serra et les éditions Ring...

  • Réflexions sur la tuerie antijuive de ToulouseRéflexions sur la tuerie antijuive de Toulouse

    (propos recueillis par Christophe Ono-dit-Biot) pour Le Point, 22 mars 2012, pp. 54-57 ; texte publié avec quelques coupes sous le titre : « Israël joue le rôle du diable ». Cet entretien a...

  • A l’école de l’antimodernitéA l’école de l’antimodernité

    Puisque nous sommes en début d’année, puisque cette année sera politique ô combien, puisque, on me permettra cette très vaniteuse remarque, ma troisième saison au Ring commence aujourd’hui,...

  • Le superbe top 50 des FrançaisLe superbe top 50 des Français

    Puisqu'on vous dit que vous les aimez. "TOP 50 : contre la crise, rire, métissage et proximité", voilà comment on nous présente le "sondage-événement" du JDD,...

  • Rachida Dati creuse son FillonRachida Dati creuse son Fillon

    Que le Premier ministre me pardonne ce jeu de mots sur son nom pour le titre de ce billet mais il est vrai qu'il convient de ramener à sa juste mesure la guerre que depuis quelque temps Rachida Dati...

  • Sécurité routière : l'arnaque extra-largeSécurité routière : l'arnaque extra-large

    Puisque dans ce domaine, la répression règne sans partage sur la prévention, sans que ça n'indigne personne, pas même Stéphane Hessel. Rééquilibrons les choses en faisant un peu de...

  • Poudlard for everPoudlard for ever

     A Raphaël Juldé, dernier arrivé à Poudlard mais premier reçu aux buses et aux aspics (maison Poufsouffle), et qui, d’après le professeur Trelawney rencontrera plus tôt qu’il ne le croit...

  • Rokhaya Diallo, l’antiracisme à visage inhumainRokhaya Diallo, l’antiracisme à visage inhumain

    « Non seulement les races n’existent pas, mais en plus, elles sont toutes égales » (proverbe de Jalons)Je viens de finir Racisme : mode d’emploi de Rokhaya Diallo, et je sais désormais que je...

  • Séduction du conspirationnisme : Umberto EcoSéduction du conspirationnisme : Umberto Eco

    Entretien avec Pierre-André Taguieff (propos recueillis par Paul-François Paoli)Philosophe, politologue en historien des idées, Pierre-André Taguieff, qui prépare un nouveau livre sur les...

  • Faces Of Jesus : les figures et la parole du Christ dans le rockFaces Of Jesus : les figures et la parole du Christ dans le rock

    Foi profonde, révélation, référence culturelle inévitable, sujet de plaisanterie, de provocation, démarche commerciale, la figure, ou plutôt Les figures du Christ sont une source...

  • In Xto Rege : à la recherche du Jésus historiqueIn Xto Rege : à la recherche du Jésus historique

    Le premier thema Ring 2011 se déploiera sur neuf textes articulés autour des questions centrales posées par la matérialité de Jésus de Nazareth, la Passion, les reliques, leurs valeurs...

  • Le suaire de Manoppello révèle le visage du ChristLe suaire de Manoppello révèle le visage du Christ

    On connaît le linceul de Turin, ce grand morceau de lin sur lequel l’image du corps entier du Christ mort est incrustée. On connaît l’histoire de la photographie de 1898 révélant que...

  • Y a-t-il un futur euthanasié par ici ?Y a-t-il un futur euthanasié par ici ?

    Le texte qui prévoyait de légaliser l'euthanasie, examiné mardi au sénat, a été supprimé par deux amendements. S'il y avait bien quelque chose à supprimer, c'était ce texte, n’importe...

  • Céline rattrapé par la mémoireCéline rattrapé par la mémoire

    Sors d'ici, Louis-Ferdinand ! La République a choisi : l'ignoble sera au dessus du grand, pour l'éternité. Il ne faut pas célébrer le génie, parce qu'il est parfois antisémite. Oui, Céline...

  • Chemins de traversChemins de travers

    « Voici un étrange monstre », aurait (re)dit Corneille. La pièce que nous donne à lire Ariane Chemin dans son article sur le souper Houellebecq-Sarkozy du 14 novembre, pour être somme toute...

  • "Bertrand Cantat ne pouvait plus écrire la moindre strophe.""Bertrand Cantat ne pouvait plus écrire la moindre strophe."

    Biographe de Bashung, chroniqueur historique des Inrockuptibles, l'écrivain Marc Besse est aussi l'un des rares spécialistes de Noir Désir. Proche du groupe, cet écorché vif ne pouvait rester...

  • Cantona : quand wall street veut casser la banqueCantona : quand wall street veut casser la banque

    Cantona, qui envisage désormais la lucarne de l'Elysée, avait créé la polémique en 2011 avec sa première tentative de "révolution". Retour, avec Laurent Obertone, sur le premier coup de poker...

  • Quelques traces de rouge à lèvres…Quelques traces de rouge à lèvres…

    Et si Alain Bashung avait trouvé dans l’art de la reprise, un sens pour sa propre musique ? Voilà la relecture de l’œuvre que propose « Osez Bashung », un double album compilatoire qui met...

  • Teresa Cremisi nous répond sur l'affaire Florent GallaireTeresa Cremisi nous répond sur l'affaire Florent Gallaire

    Ancien bras droit d'Antoine Gallimard, Teresa Cremisi est depuis 2005 PDG de Flammarion. Éditrice de Michel Houellebecq, la numéro 2 du groupe Corriere Della Sera répond aux questions soulevées...

  • Les banlieues hallucinées de la "sociologie critique"Les banlieues hallucinées de la "sociologie critique"

    Précisions : sur qui s’appuyer pour faire la révolution ?Comme dernier avatar après bien d’autres (on le verra plus bas), le bas clergé académique, tendance « sociologie critique », nous...

Offrez-vous La France orange mécanique