Sur le RING

"No crime" : un slogan raisonnable ?

SURLERING.COM - MURDER BALLADS - par Xavier Raufer - le 09/01/2012 - 2 réactions - Facebook Twitter Wikio print.jpg, 760B

« No sport » ! S’exclamait jadis Churchill. Dans les années 70, la comédie « No sex please, we’re British », triomphait à Londres. Mais traversons la Manche et venons-en au présent : le récent Forum de Libération (« Les nouvelles frontières », fin novembre, à Lyon) nous a appris le nouveau slogan de la gauche bourgeoise : « no crime ! ».



Sérieusement : dans notre société, plongée dans l’agitation et la confusion, les « Forums » qu’organise Libération depuis l’automne 2009 sont bien utiles, car ils permettent de brasser des idées neuves, d’ouvrir des perspectives. Sauf que, à relire tous les programmes de ces Forums, on y dénote une constante absence : tout y est abordé (Lyon 2011 : le vieillissement… Le printemps arabe… les médias… Fukushima… Les indignés… L’amour… L’environnement… La gauche, parmi vingt autres) - sauf la criminalité, nationale ou internationale.

Au fil des années, pas un exposé sur les armées criminelles, les trafics mondiaux ou les tueries qui ravagent depuis vingt ans des continents entiers. Plus largement, rien non plus sur « la face noire de la mondialisation ». Occultation ? Refoulement ? Qu’importe : les Forums-Libé ignorent la criminalité mondiale. Exemple : d’où viennent ces Kalachnikov qui affolent les médias ? Qui les vend et qui en use ? Nul intérêt pour les Forums. Aussi : en 2010, Irak, Afghanistan, Somalie : environ 12 000 homicides du fait des guérillas, attentats, etc. Et 14 300 assassinats criminels au seul nord du Mexique, dans les guerres inter-narcos : nous sommes donc loin d’un sujet négligeable.
En juillet 2011 encore, le président Barack Obama (chouchou de Libé) signe un « ordre exécutif » qui « déclare la guerre » à trois grandes entités criminelles mondiales : les Zetas (Mexique, Amérique centrale), les Yakuzas (Japon, Asie) et la Camorra (Italie, Europe). Selon Obama, elles « infiltrent le système financier mondial » et sont « si puissantes qu’elles menacent des économies et des systèmes politiques, des institutions démocratiques ». Impressionnant, non ? Mais indigne d’un exposé aux Forums de Libé.

Ainsi donc, retroussons nos manches et exposons ici quelques faits criminels, chiffres cruciaux, tendances nouvelles et évolutions significatives. Dernières données et chiffrages [en euros 2011] disponibles. Nous en possédons bien sûr toutes les sources et références.

  • Homicides volontaires dans le monde : en 2010, il y en a eu 468 000, 36% en Afrique, 31% dans les Amériques, 27% en Asie, 5% en Europe. Explosion homicide récente dans les Caraïbes et en Amérique centrale : de 2005 à 2010, + 50% au Honduras, + 65% au Mexique. Taux moyen mondial des homicides : 6,9 pour 100 000 personnes (moins de 2/100 000 en Europe).
  • Terrorisme en Europe : 2005-2010, 2 056 attentats en Europe ; 1 750 du fait de séparatistes (ETA, etc.), soit 85% du total ; 0,3% attribués à l’extrême droite ; un ou deux attentats « islamistes » par an. Perspective : sauf d’ultimes « Mohicans » (Ulster, anarchistes grecs, etc.) le terrorisme disparaît progressivement d’Europe.
  • Argent noir dans le monde : En 2009, le « chiffre d’affaires » de la criminalité mondiale (organisée, ou artisanale) s’est élevé à environ 1 570 milliards d’euros, soit 3,6% du produit brut mondial (PBM). Là-dessus, l’argent criminel blanchi (c’est à dire, réinjecté dans l’économie licite mondiale) est estimé à 1 200 milliards d’euros, 2,7% du PBM. 1% environ de cet argent a été mondialement confisqué par les instances de répression…
  • Bénéfice du trafic mondial de cocaïne en 2009 : 63 milliards d’euros, dont 45 milliards retournent en Amérique du nord ou en Europe, puis sont aux deux tiers blanchis (30 milliards d’euros).
  • Consommation américaine de stupéfiants : là, plutôt une bonne nouvelle ; sur le principal marché au monde pour la drogue, forte baisse de la cocaïne et des amphétamines (ecstasy, etc.). Mais le marché reste énorme : en 2009, 22,6 millions d’Américains (8,7 million de la population âgée de 12 ans et plus) ont consommé des stupéfiants. Pic de l’usage : les 18-25 ans.
  • Fraude identitaire : En Europe, une fraude d’ampleur « industrielle », d’abord aux prestations sociales, s’opère à l’aide de documents d’identité falsifiés. En 2010, elle a coûté environ 48 milliards d’euros à la Grande-Bretagne et à l’Allemagne. En France, où 6% des documents fournis lors de demandes de prestations sont faux, il y aurait 20 milliards d’euros par an de fraude, dont 17 au préjudice de l’Unedic - mais ces chiffres semblent bas aux experts. Mondialement, ces fraudes identitaires (prestations sociales, escroqueries, etc.) représenterait le phénoménal total annuel de 5 700 milliards d’euros…
  • Cyber-criminalité : En 2010, le préjudice pour l’économie mondiale (systèmes paralysés lors d’attaques… réparation des sabotages…) s’est élevé à 285 milliards d’euros - un million d’incidents par jour, mondialement.
  • Vols dans les commerces : d’abord des vêtements et produits de beauté ; par des employés, 35%, par des clients ou par des malfaiteurs organisés, 43%. Ils ont mondialement coûté aux commerçants 89 milliards d’euros (1, 45% des recettes des ventes). En France, le préjudice s’élève à 4,9 milliards d’euros (1,40% des recettes).
  • Violences contre les personnes : en France, ces violences augmentent (+ 2% de la mi-2009 à la mi-2010). A 70%, des vols avec violence commis par des malfaiteurs. Souvent, des multi-récidivistes déjà interpellés 50, voire 100 fois, mais relâchés au nom de la « culture de l’excuse ».
  • Exception, l’agglomération parisienne : - 8% de violences aux personnes de janvier à septembre 2011. Pourquoi ? Un travail de renseignement réaliste visant des prédateurs hyperactifs (5% des malfaiteurs, auteurs d’environ 50% des infractions).

    Que de passionnants sujets pour un futur Forum de Libé - auquel l’auteur le postulera cependant pas, ayant saisi que pour ce quotidien, la « diversité » est d’usage, plus affaire d’épiderme que d’opinions…
     
    Xavier Raufer



Toutes les réactions (2)

1. 09/01/2012 16:15 - 4strO

4strOBonjour,
Ces chiffres ne représentent pas un intérêt certain. Pour des raisons évidentes, ils sont sommes toute très vagues. De plus, sorti de leurs contextes ces chiffres ne nous servent pas à grand chose. Enfin, la façon dont sont exposés ces chiffres me laisse perplexe.

Par exemple la partie terrorisme :
".. du fait de séparatistes (ETA, etc.) ..." --> etc directement après l' ETA me fait penser qu'ils sont vraiment au dessus du lot, juste ?
"... soit 85% du total ; 0,3% attribués à l’extrême droite ; un ou deux attentats « islamistes » par an ..." --> pourquoi ne pas avoir représenté les attentats « islamistes » en % ?

Et que dire de la partie sur la violences contre les personnes ?

"... A 70%, des vols avec violence commis par des malfaiteurs ..." --> que doit on comprendre par ce chiffre ? Qu'il y a des vols avec violences commis par d'autre gens que des malfaiteurs ? Que 70% des violences contre les personnes sont motivés à l'origine par l'acquisition de ressources ?
"... Souvent, des multi-récidivistes ..." --> c'est à ce moment que j'ai décidé d’écrire un commentaire. Souvent ça veut dire quoi ?
"... déjà interpellés 50, voire 100 fois ..." --> Ces quoi ces chiffres de merde ? Vagues mais grave. On dirait des chiffres de propagande. Du chiffre placé pour passer un message plus que pour quantifier. Mais de toute façon la chose devient nettement plus claire après la virgule.
"mais relâchés au nom de la « culture de l’excuse »." --> la "culture de l'excuse" comme vous dites, pour moi c'est reconnaître que bien souvent le crime est issue d'un contexte plus que d'une prédisposition génétique de celui qui l'a commis.

Conclusion : de la violence pour de la violence. des chiffres pour des chiffres. Quel est l’intérêt de cette énumération ?

2. 09/01/2012 16:19 - 4strO

4strO"Ces quoi ces chiffres de merde ?" --> là je me suis emballé, faute de français, gros mots .... bref il faut lire : "c'est quoi ces nombres sans intérêt ?"

Ring 2012
Xavier Raufer par Xavier Raufer

Criminologue à la réputation internationale, écrivain, éditorialiste, docteur en géopolitique, Professeur affilié à l'Edhec, membre du Centre for the Study of Terrorism and Political Violence, School of International Relations, University of Saint-Andrews, enseignant à l'Université Panthéon-Assas, Paris II, chargé de cours à l'Institut de criminologie de Paris, depuis 1987 (cours de méthodologie), au DESS Paris II/École des officiers de la Gendarmerie nationale/EOGN-Melun, et directeur des études et recherches du Département de recherche sur les menaces criminelles contemporaines (études, recherches, séminaires et cours sur la criminalité organisée transnationale). En République populaire de Chine (RPC), il est professeur associé à l'École supérieure de police criminelle de Chine (Shenyang, RPC), et directeur de recherches associé au Centre de recherche sur le terrorisme et le crime organisé, Université de Sciences politiques et de Droit (Beijing, RPC).

Dernière réaction

Bonjour, Ces chiffres ne représentent pas un intérêt certain. Pour des raisons évidentes, ils sont sommes toute très vagues. De plus, sorti de leurs contextes ces chiffres ne nous servent pas...

4strO09/01/2012 16:15 4strO
Tout sur
Articles les plus lus
  • Les excuses publiques de Causeur à David SerraLes excuses publiques de Causeur à David Serra

    Publié sur Causeur.fr le 11 décembre 2013, un an après le conflit entre l'auteur de Satellite Sisters et l'éditeur. Les éditions Ring annoncent à leur tour la fin du contentieux avec Maurice...

  • Vous n'en avez pas marre du "Petit Grégory"© ?Vous n'en avez pas marre du "Petit Grégory"© ?

      On en a tous assez de prendre connaissance dans les médias déchaînés des énièmes rebondissements de l'affaire... qui semble ne jamais vouloir se terminer. De loin, du Zimbabwe par exemple,...

  • Droit de réponse aux désinformations de Maurice DantecDroit de réponse aux désinformations de Maurice Dantec

    [ Addenda du 11 décembre 2013 :Les excuses publiques du Magazine Causeur à David Serra : http://www.causeur.fr/nos-excuses-a-david-serra-et-aux-editions-ring,25362David Serra et les éditions Ring...

  • Réflexions sur la tuerie antijuive de ToulouseRéflexions sur la tuerie antijuive de Toulouse

    (propos recueillis par Christophe Ono-dit-Biot) pour Le Point, 22 mars 2012, pp. 54-57 ; texte publié avec quelques coupes sous le titre : « Israël joue le rôle du diable ». Cet entretien a...

  • A l’école de l’antimodernitéA l’école de l’antimodernité

    Puisque nous sommes en début d’année, puisque cette année sera politique ô combien, puisque, on me permettra cette très vaniteuse remarque, ma troisième saison au Ring commence aujourd’hui,...

  • Le superbe top 50 des FrançaisLe superbe top 50 des Français

    Puisqu'on vous dit que vous les aimez. "TOP 50 : contre la crise, rire, métissage et proximité", voilà comment on nous présente le "sondage-événement" du JDD,...

  • Rachida Dati creuse son FillonRachida Dati creuse son Fillon

    Que le Premier ministre me pardonne ce jeu de mots sur son nom pour le titre de ce billet mais il est vrai qu'il convient de ramener à sa juste mesure la guerre que depuis quelque temps Rachida Dati...

  • Sécurité routière : l'arnaque extra-largeSécurité routière : l'arnaque extra-large

    Puisque dans ce domaine, la répression règne sans partage sur la prévention, sans que ça n'indigne personne, pas même Stéphane Hessel. Rééquilibrons les choses en faisant un peu de...

  • Poudlard for everPoudlard for ever

     A Raphaël Juldé, dernier arrivé à Poudlard mais premier reçu aux buses et aux aspics (maison Poufsouffle), et qui, d’après le professeur Trelawney rencontrera plus tôt qu’il ne le croit...

  • Rokhaya Diallo, l’antiracisme à visage inhumainRokhaya Diallo, l’antiracisme à visage inhumain

    « Non seulement les races n’existent pas, mais en plus, elles sont toutes égales » (proverbe de Jalons)Je viens de finir Racisme : mode d’emploi de Rokhaya Diallo, et je sais désormais que je...

  • Séduction du conspirationnisme : Umberto EcoSéduction du conspirationnisme : Umberto Eco

    Entretien avec Pierre-André Taguieff (propos recueillis par Paul-François Paoli)Philosophe, politologue en historien des idées, Pierre-André Taguieff, qui prépare un nouveau livre sur les...

  • Faces Of Jesus : les figures et la parole du Christ dans le rockFaces Of Jesus : les figures et la parole du Christ dans le rock

    Foi profonde, révélation, référence culturelle inévitable, sujet de plaisanterie, de provocation, démarche commerciale, la figure, ou plutôt Les figures du Christ sont une source...

  • In Xto Rege : à la recherche du Jésus historiqueIn Xto Rege : à la recherche du Jésus historique

    Le premier thema Ring 2011 se déploiera sur neuf textes articulés autour des questions centrales posées par la matérialité de Jésus de Nazareth, la Passion, les reliques, leurs valeurs...

  • Le suaire de Manoppello révèle le visage du ChristLe suaire de Manoppello révèle le visage du Christ

    On connaît le linceul de Turin, ce grand morceau de lin sur lequel l’image du corps entier du Christ mort est incrustée. On connaît l’histoire de la photographie de 1898 révélant que...

  • Y a-t-il un futur euthanasié par ici ?Y a-t-il un futur euthanasié par ici ?

    Le texte qui prévoyait de légaliser l'euthanasie, examiné mardi au sénat, a été supprimé par deux amendements. S'il y avait bien quelque chose à supprimer, c'était ce texte, n’importe...

  • Céline rattrapé par la mémoireCéline rattrapé par la mémoire

    Sors d'ici, Louis-Ferdinand ! La République a choisi : l'ignoble sera au dessus du grand, pour l'éternité. Il ne faut pas célébrer le génie, parce qu'il est parfois antisémite. Oui, Céline...

  • Chemins de traversChemins de travers

    « Voici un étrange monstre », aurait (re)dit Corneille. La pièce que nous donne à lire Ariane Chemin dans son article sur le souper Houellebecq-Sarkozy du 14 novembre, pour être somme toute...

  • "Bertrand Cantat ne pouvait plus écrire la moindre strophe.""Bertrand Cantat ne pouvait plus écrire la moindre strophe."

    Biographe de Bashung, chroniqueur historique des Inrockuptibles, l'écrivain Marc Besse est aussi l'un des rares spécialistes de Noir Désir. Proche du groupe, cet écorché vif ne pouvait rester...

  • Cantona : quand wall street veut casser la banqueCantona : quand wall street veut casser la banque

    Cantona, qui envisage désormais la lucarne de l'Elysée, avait créé la polémique en 2011 avec sa première tentative de "révolution". Retour, avec Laurent Obertone, sur le premier coup de poker...

  • Quelques traces de rouge à lèvres…Quelques traces de rouge à lèvres…

    Et si Alain Bashung avait trouvé dans l’art de la reprise, un sens pour sa propre musique ? Voilà la relecture de l’œuvre que propose « Osez Bashung », un double album compilatoire qui met...

  • Teresa Cremisi nous répond sur l'affaire Florent GallaireTeresa Cremisi nous répond sur l'affaire Florent Gallaire

    Ancien bras droit d'Antoine Gallimard, Teresa Cremisi est depuis 2005 PDG de Flammarion. Éditrice de Michel Houellebecq, la numéro 2 du groupe Corriere Della Sera répond aux questions soulevées...

  • Les banlieues hallucinées de la "sociologie critique"Les banlieues hallucinées de la "sociologie critique"

    Précisions : sur qui s’appuyer pour faire la révolution ?Comme dernier avatar après bien d’autres (on le verra plus bas), le bas clergé académique, tendance « sociologie critique », nous...

Offrez-vous La France orange mécanique